#htmlcaption1 #htmlcaption2 #htmlcaption3 #htmlcaption4 #htmlcaption5 #htmlcaption6 #htmlcaption7 #htmlcaption8 #htmlcaption9 #htmlcaption10 #htmlcaption11 #htmlcaption12

Un peu d’histoire

Depuis le Moyen Âge, la gaufre n’a cessé de ravir le palais des gourmets, simples paysans ou illustres connaisseurs tel le bon roi François 1er qui, pour sublimer son péché mignon, n’hésita pas à se faire confectionner des gaufriers en argent.

C’est cependant au milieu du XXème siècle que la reine des gaufres, dite « de Bruxelles », vit le jour au royaume de Belgique, « couronnée » de son irrésistible nappage de confiture et de chantilly.

En 1964, « The Belgian Waffle » devint un authentique concept lors de l'exposition universelle de New York. Le plus grand succès - plusieurs journaux évoquèrent même un véritable phénomène - fut sans conteste la gaufre de Bruxelles nappée de crème fouettée et garnie de fraises fraîches.

En Belgique, la gaufre de Bruxelles est un véritable symbole culinaire. Rien d'étonnant, puisqu’il s’agit d’une préparation traditionnelle à la fois légère, délicieuse et savoureuse, idéale au petit déjeuner, aussi bien qu'au goûter ou en collation.

La gaufre de Bruxelles présente une structure délicatement légère, croustillante à l'extérieur et moelleuse à l'intérieur. Elle se reconnaît à sa forme allongée rectangulaire et à son large gaufrage. Elle se déguste chaude, saupoudrée de sucre glace ou accompagnée de crème fouettée.